J’ai hésité, un peu, avant d’écrire mes vœux. Trop facilement, je souhaite la santé alléguant que celle-ci est primordiale, je n’en suis plus aussi certaine. Je connais, hélas, bien des gens en bonne santé et qui sont terriblement malheureux, l’inverse est vrai également. J’ai aussi l’habitude de souhaiter la paix, et ce, particulièrement en ces moments sombres et troubles.

Aujourd’hui, je vous souhaite d’être en paix. En paix avec vous, avec vos valeurs, vos émotions qui se bousculent, vos pensées parfois négatives, et vos actions dont vous regretter, à l’occasion, les effets indésirables.
Je vous souhaite d’être en paix avec ceux qui vous entourent, et ceux qui sont loin. Je vous souhaite de recréer cette connectivité avec quelqu’un qui vous a échappé depuis quelque temps. Je vous souhaite de faire le premier pas envers ceux qui refusent de le faire.

Je vous souhaite d’être à l’écoute, en toute ouverture, sans chercher de solutions ou d’explications. Je vous souhaite de prendre le temps de dire merci aux plus petits gestes de gentillesse ou d’attention. Je vous souhaite d’être capable de dire « j’ai besoin d’aide ».

Je vous souhaite de conjuguer le plaisir au présent, et non de le regretter au passé ou de l’espérer au futur.

Je vous souhaite d’accepter que vos choix entraînent inexorablement des rebonds, des pertes ainsi que des gains.

Et par-dessus tout, je vous souhaite d’être encore longtemps présent dans ma vie!

Francine