Les multiples facettes de la supervision professionnelle

Formateur: Josée Laurendeau

Durée: 1 journée

Objectifs: 

  • Connaître et approfondir des notions sur la supervision en distinguant la supervision pédagogique, la supervision de nouveaux employés ou d’employés d’expérience, la supervision de groupes de bénévoles et la supervision relative à l’intégration d’une approche d’intervention;
  • connaître et approfondir des notions sur la supervision de groupe;
  • favoriser l’échange entre les participants afin de briser l’isolement et partager des moyens pour mieux superviser;
  • connaître, approfondir et expérimenter de nouveaux outils de supervision.

Éléments de contenu: 

Objectifs spécifiques

  • Identifier le style d’apprentissage du supervisé :

Chacun apprend à sa façon quand il est mis en situation concrète d’apprentissage.  Le superviseur doit connaître sa propre méthode d’apprentissage et celle de son supervisé.  Il doit s’efforcer d’enseigner au supervisé selon sa méthode d’apprentissage et non lui imposer la sienne.  En connaissant le style d’apprentissage du supervisé, on peut lui donner de meilleurs outils pour apprendre dans l’action.
A l’aide d’un questionnaire, vous découvrirez votre style d’apprentissage

  • Reconnaître les différents types d’encadrement :

Nous connaissons différents types d’encadrement tels le démocrate, l’autocrate, le laisser-faire, etc.  Quel est le type d’encadrement qui me rejoint le mieux ?  Quand utiliser un type plutôt qu’un autre?  A quel moment, un type d’encadrement permet-il un meilleur apprentissage?
A l’aide d’un conte, nous aborderons les types d’encadrement, leurs effets sur les apprenants, l’utilisation qu’on doit faire de ces différents styles.

  • Reconnaître son style de superviseur :

Comme superviseur, nous avons notre style.  Hersey et Blanchard ont décrit des types de superviseur et des types de supervisés.  Il s’agit de voir par un questionnaire votre tendance personnelle et évaluer si elle correspond à vos supervisés.  Un ajustement peut s’avérer nécessaire de votre part pour donner un meilleur encadrement professionnel.  Cet exercice vous permettra de vous situer et de situer où est votre supervisé.

  • Identifier des jeux joués en supervision :

Dans une relation en dyade s’installe parfois des « games » qui viennent interférer dans l’apprentissage.  Elles sont induites par le superviseur ou par le supervisé.  Dans toutes « games » les deux acteurs en tirent un certain profit qui va tôt ou tard nuire à l’évolution de l’apprenant.  On peut penser à la « game » :  « Vous ne pouvez pas faire ça à un ami »… déjà les mots nous disent que se joue entre le superviseur et le supervisé une relation qui nuit au superviseur dans son rôle d’autorité ou d’évaluation par rapport au supervisé.  Nous identifierons les « games » les plus courantes jouées par l’un ou l’autre des acteurs et verrons comment on peut les identifier et s’en sortir.
L’utilisation de jeux de rôle sera un moyen d’apprentissage pour cette partie.

  • Distinguer la supervision de groupe et individuelle :

Forces et limites.

  • Être à l’aise avec le contexte d’autorité :

Peu importe où l’on travaille, l’intervenant est en position « d’autorité » avec la clientèle desservie.  Parfois, de façon formelle  (protection de la jeunesse, milieu carcéral,..) parfois de manière informelle.  Nous sommes, en tant que superviseur, en position d’autorité sur nos supervisés.  Bien comprendre ce que signifie autorité, (qui se distingue d’être autoritaire), discuter ce que cela nous fait vivre d’être en autorité est important dans l’intervention et dans la supervision.  Comment utiliser la relation d’aide dans un contexte d’autorité et ne pas verser dans l’abus de pouvoir.
Des exercices de visualisation et des jeux ce rôle seront les outils utilisés pour cette partie d’apprentissage.

Suite à cette formation, les participants devraient savoir :

  • Comment avoir plus d’impact lors de leurs activités de supervision professionnelle;
  • comment utiliser certaines techniques en situation de supervision professionnelle;

En résumé…

En résumé, cette journée de formation permettra aux participants de découvrir des façons novatrices de revoir leur travail de superviseur, des outils concrets et efficaces leur donnant accès à de nouvelles possibilités en matière de supervision professionnelle.  Elle leur permettra également d’identifier ce qui a pu les empêcher, dans le passé, d’obtenir des résultats plus satisfaisants auprès des personnes qu’ils ont été appelés à superviser..

La supervision est un processus à multiples facettes par lequel les connaissances et les habiletés propres à la pratique d’une profession se transmettent par les intervenants d’expérience aux intervenants moins expérimentés.  Elle vise à maintenir les standards de la profession, améliorer le service à la clientèle et assurer le fonctionnement satisfaisant de l’intervenant.  Elle est un processus de développement limité dans le temps visant à favoriser le cheminement professionnel, l’autonomie professionnelle, une meilleure qualité de vie au travail et une meilleure qualité des services à la clientèle.

Elle peut aussi favoriser l’apprentissage et l’expérimentation d’une nouvelle approche d’intervention.