L’importance qu’accorde l’intervenant à reconnaître le besoin en souffrance du client (Survie/Sécurité, Appartenance, Pouvoir, Plaisir, Liberté) et à l’aider à atteindre un niveau de satisfaction acceptable pour celui-ci devient essentielle à la relation d’aide. C’est ce qui permet à l’intervenant de créer une ambiance de sécurité, d’acceptation envers l’autre, de favoriser l’utilisation des compétences du client, de lui offrir des choix et finalement d’apprendre de nouveaux comportements. 

Des recherches ont démontré qu’un climat supportant l’autonomie du patient (besoin psychologique de Liberté) engendre des effets incontestables sur la motivation des patients à adopter des comportements favorables à leur santé et à leur bien-être.[1]

À la lumière d’une autre approche appelée théorie de l’autodétermination et qui ne se concentre que sur 3 des 4 besoins psychologiques (Liberté, Appartenance et Pouvoir), 35 années de recherches montrent qu’un gestionnaire qui se préoccupe de combler les besoins psychologiques de ses employés favorise ainsi une meilleure santé mentale de ceux-ci. En d’autres termes, lorsqu’un gestionnaire favorise la satisfaction des besoins fondamentaux de ses employés, cela a un double effet : il contribue à la bonne santé des employés et, par la même occasion, il peut être un facteur de protection contre la détresse au travail.[2]

Il est important de se rappeler que chaque comportement n’est que la manifestation d’un besoin peu ou mal comblé. Vous n’éprouverez probablement pas de difficulté à offrir de la Sécurité, de l’Appartenance, du Plaisir et de la Liberté à vos clients. Le besoin psychologique de Pouvoir, cependant, sera peut-être le plus difficile à satisfaire. En effet, pour bien des individus en souffrance, tenter de satisfaire ce besoin passe par le contrôle. Ils n’hésiteront pas à vous critiquer, à se méfier de vos compétences, à remettre en question vos décisions, à exprimer leur désaccord ou à démontrer avec conviction que vous avez tort! Ce comportement met à rude épreuve notre propre satisfaction du besoin psychologique de Pouvoir. Après tout, nous voulons aussi être compétents!


[1] WILLIAM, G.C. et DECI, E.L. Internalization of biopsychosocial values by medical students :  A test of self-determination Theory, Journal of Personality and Social psychology, 70, page 767-779

[2] FOREST, Jacques DAGENAIS-DESMARAIS, Véronique CREVIER-BRAUD, Laurence  BERGERON, Éliane et GIROUARD, Sarah Le lien entre la santé mentale et la satisfaction des besoins d’autonomie, de compétence et d’affiliation sociale, Gestion Revue internationale de gestion, automne 2010 – Volume 35 numéro 3, page 23

Crédit image: franky242 / FreeDigitalPhotos.net