• En ces temps d’individualisme où chacun est préoccupé par la recherche de son bonheur.
  • En ces temps, où le discours est de prendre soin de soi et tant pis pour les autres si cela ne leur plaît pas.
  • En ces temps, où le nombre de « like » définit la qualité de vie.
  • En ces temps, où l’Autre est perçu comme une menace au Soi.
  • En ces temps, où le « je » est plus important que le « nous ».
  • En ces temps, où le « nous » exclue ceux qui ne nous ressemble pas.

Je nous souhaite d’être de ceux qui se soucient du bonheur de l’autre. Je nous souhaite d’être de ceux qui soutiennent l’autre. Je nous souhaite de dire à l’autre ce que nous aimons de lui. Je nous souhaite d’apprendre à connaître l’Autre.  Je nous souhaite d’accorder plus d’importance au groupe qu’à l’individu.  Je nous souhaite d’embrasser et de célébrer les différences, nous n’en serons que plus forts et libres.

 

Je nous souhaite de croire à la contamination de l’Amour.

Francine Bélair